CrossFit®* et blessures

novembre 7, 2020

Le CrossFit®* créé-t-il des blessures ?

Est ce que tu as déjà eu mal quelque part après un entrainement ? Évidement, oui. Ca nous est tous arrivé.

Le CrossFit®* est mal vu par beaucoup de personnes, qui rétorquent à tout va que c'est un sport hyper risqué, où on se blesse... Mais, est-ce que ces affirmations sont réelles et justifiées par la science ? Quelles sont les pathologies les plus communes dans le CrossFit®* ? On va essayer de répondre à tout cela dans cet article !

Nous allons te présenter la plupart des pathologies que nous retrouvons chez nos clients, mais il y en a évidemment bien d’autres ! De la tendinopathie patellaire, à la periostite, en passant par la lombalgie et l’instabilité d’épaule, beaucoup d’entre nous se plaignent de douleurs musculo-squelettiques…

Que dit la science sur le lien entre CrossFit®* et blessures ?

Selon les dernières études à ce sujet, les articulations les plus touchées sont l'épaule et le dos, suivies par les genoux. Et, ce sont les hommes (plus que les femmes), qui se sont déjà blessé auparavant, qui sont le plus à risque de se blesser. La prévalence des blessures varie de 5 à 73,5% en fonction des études. Le taux de blessures toutes les 1000h varie entre 1,94 et 3,1.

Et, il est clair que le mécanisme qui amène à ses blessures, est la plupart du temps la surcharge d'entrainement (overuse). C'est une variable qui est donc "gérable".

Le CrossFit®* n’est pas pourvoyeur de blessure en soi, mais sa mauvaise planification et sa mauvaise pratique peuvent fortement augmenter le risque de blessure, comme dans tout sport. Le corps n’aime pas les changements brutaux. Il aime en revanche la charge, et il s'y adapte, progressivement.

Les preuves actuelles suggèrent que le risque de blessure lié au CrossFit®* est comparable à celui de l'haltérophilie, de la course à pied, de l'athlétisme, du rugby, du football américain, du hockey sur glace, du football ou de la gymnastique. C'est un petit peu logique en soi, car le CrossFit®* est un mix de cardio, d'haltérophilie et de gymnastique. Donc, toutes les affirmations dont on  parlait au début de cet article ne sont pas fondées.

Que dit le terrain sur le lien entre CrossFit®* et blessures ?

Souvent, lorsque l'on souffre d'une articulation en particulier, on retrouve des gros déficits de mobilité à d’autres étages, ce qui nous faire penser à une compensation (surcharge de certains tissus pour palier au fait que les autres tissus ne sont pas capables de travailler correctement).

Le manque de mobilité sur une région peut augmenter les contraintes sur une autre région, pour réussir à réaliser un mouvement, par des voies motrices différentes. Mais, la répétition de ces mouvements peut rapidement faire souffrir certains tissus qui tolèrent mal l’augmentation rapide de la charge.

Il y a aussi un autre point très important : la haute intensité, voir la très haute intensité. Il faut être clair avec cela : la plupart des êtres humains ne sont pas faits pour s'entrainer à haute intensité tous les jours. On ne peut pas tolérer le fait de se mettre dans le rouge (très rouge) à chaque wod, chaque jour. Sur le long terme, on court à la catastrophe. Peut être que ce concept te dépasse, et que tu te sens capable de te mettre une cartouche à chaque entrainement, et peut être même deux fois par jour. Mais clairement, d'un point de vue métabolique, hormonal, et immunitaire, c'est une très mauvaise idée sur le long terme.

Le CrossFit®* nous rend parfois accro à cette douleur, à cette sensation d'accomplissement après s'en être mis plein le cornet, mais il faut savoir doser. Il y a des phénomènes biochimiques dans le corps qu'on ne maitrise pas, et qui ne fonctionnent pas de manière optimale lorsqu'on met notre machine dans le très dur tous les jours. C'est en partie à ce moment là que le risque de blessure augmente fortement.

Et, les athlètes interrogés dans les études (disponibles en bibliographie de cet article) le disent souvent eux-mêmes : ces athlètes ont déclaré que 35 % des blessures étaient dues à une intensité d'entrainement trop importante, et que 20% des blessures seraient en lien avec une technique inadéquate dans l'exécution des exercices. Ce sont clairement deux variables que nous pouvons adapter et moduler dans notre pratique.

Conclusion

La mauvaise pratique et la mauvaise planification peuvent donc amener à un risque de blessure plus élevé, comme dans tous les sports. Ne stigmatisons donc pas le CrossFit®*. Si les coachs enseignent correctement et adaptent les entrainement à chaque athlète (et la plupart le font), alors le risque sera abaissé (toujours présent évidement, car on ne peut pas éradiquer la blessure).

En fonction de la durée des symptômes, la durée de la réhabilitation va être différente. L’important est de remettre en charge progressivement les tissus, pour les réadapter à l’effort. Si c'est ton cas, il est important qu’un professionnel qualifié t'aide pour que ta progression soit carrée et adaptée. On ne s’invente pas magicien de la rehabilitation seul. Nos programmes de P-REHABILITATION peuvent t'aider si tu te sens vraiment perdu et limité dans ta progression. Courage, tu es sur la bonne voie 😉

Bibliographie

Montalvo AM, Shaefer H, Rodriguez B, Li T, Epnere K, Myer GD. Retrospective Injury Epidemiology and Risk Factors for Injury in CrossFit. J Sports Sci Med. 2017;16(1):53-59. Published 2017 Mar 1.

Mehrab M, de Vos RJ, Kraan GA, Mathijssen NMC. Injury Incidence and Patterns Among Dutch CrossFit Athletes. Orthop J Sports Med. 2017;5(12):2325967117745263. Published 2017 Dec 18. doi:10.1177/2325967117745263

Klimek C, Ashbeck C, Brook AJ, Durall C. Are Injuries More Common With CrossFit Training Than Other Forms of Exercise? J Sport Rehabil. 2018 May 1;27(3):295-299. doi: 10.1123/jsr.2016-0040. Epub 2018 May 22. PMID: 28253059.

Claudino JG, Gabbett TJ, Bourgeois F, Souza HS, Miranda RC, Mezêncio B, Soncin R, Cardoso Filho CA, Bottaro M, Hernandez AJ, Amadio AC, Serrão JC. CrossFit Overview: Systematic Review and Meta-analysis. Sports Med Open. 2018 Feb 26;4(1):11. doi: 10.1186/s40798-018-0124-5. PMID: 29484512; PMCID: PMC5826907.

Dominski, Fábio & Siqueira, Thais & Serafim, Thiago Teixeira & Andrade, Alexandro. (2018). Injury profile in CrossFit practitioners: systematic review. Fisioterapia e Pesquisa. 25. 10.1590/1809-2950/17014825022018.

Gean, Richard & Martin, Robert & Cassat, Michael & Mears, Simon. (2020). A Systematic Review and Meta-analysis of Injury in Crossfit. Journal of surgical orthopaedic advances. 29. 26-30. 10.3113/JSOA.2020.0026.

*CrossFit est une marque enregistrée de la société CrossFit, LLC sans lien avec Training Therapie.

crossmenu