Kinésithérapie, ostéopathie, ou les 2 ?

décembre 6, 2020

Comment puis-je choisir entre kinésithérapie ou ostéopathie ?

Vous vous êtes déjà tous posé la question suivant : "j'ai mal à tel endroit, est-ce que je dois aller voir un kiné ou un ostéo ?", on le sait car la plupart de nos clients et patients se sont posé la même question !

Existe-t-il encore un débat entre kinésithérapeute et ostéopathe ? D’ailleurs, pourquoi aurions-nous un débat la dessus ? Ces pratiques sont-elles si différentes et opposées ?

Nous enlevons directement tout suspens : NON, ces pratiques ne sont pas opposées. Mais elles sont bien différentes sur certains points.

La kinésithérapie

Le kinésithérapeute peut utiliser un panel de techniques larges, dont fait partie la thérapie manuelle (massages, manipulations, levés de tension, trigger point…), commune aux deux professions de kinésithérapeute et d’ostéopathe.

Mais la plupart du temps, le cœur du traitement en kinésithérapie est la rééducation. Cela porte bien son nom : le but est de rééduquer les patients au mouvement, et au bon « pattern » de mouvement (façon de bouger). Notre traitement se base donc essentiellement sur des exercices (renforcement, proprioception, mobilité, contrôle moteur…) qui ciblent les articulations, les muscles, les tendons, les ligaments... et les mouvements qui posent problème. La mobilité est donc un de nos créneaux.

D'ailleurs, si tu veux comprendre ce qu'est la mobilité, nous t'invitions à aller checker cet article : LA MOBILITÉ !

Nous nous basons surtout sur le mécanisme qu'est la mécanotransduction : processus par lequel les cellules d’un organisme convertissent les stimulus mécaniques de leur environnement en message électrique, biochimique, ou génétique. La réponse à la contrainte mécanique (contraction, compression, étirement) est immédiate est perdure jusqu’à quelques jours.

Les os, les tendons, les muscles et les structures passives comme les ligaments ou les capsules articulaires sont sensibles à la mécanotransduction et y répondent en s’y adaptant. Donc, nous nous basons (comme nous le répétons tout le temps), sur l'adaptation du corps humain aux contraintes que nous pouvons lui appliquer. Nous avons donc une vision à court, moyen, et long terme.

Et, cette vision de la kinésithérapie se doit d’être globale. Rien n’empêche d’aller évaluer une hanche lorsque la personne se plaint de sa cheville par exemple (les étages sont plus ou moins liés entre eux).

Notre pratique actuelle se veut de suivre le courant EBP (evidence based practice), c’est à dire faire un lien entre les envies et les besoins de chaque patient, les données de la littérature scientifique au sujet de la pathologie du patient, et notre expérience personnelle de clinicien. Il nous faut donc adapter notre traitement à chaque patient.

Nous réalisons plusieurs séances avec nos patients, sur plusieurs semaines (à raison de 1 à 3 séance par semaine en fonction des pathologies pour généraliser), et nous leur prescrivons des exercices à réaliser à la maison pour entretenir ce que nous faisons en séance. La rééducation s’inscrit donc dans le long terme, comme nous avons pu vous l'expliquer juste avant.

L'ostéopathie

L’ostéopathe reçoit souvent les patients en première intention et travaille avec ses mains ! Les techniques sont uniquement manuelles, et visent à diminuer les douleurs et à améliorer le mouvement. Un travail préventif pourrait aussi être effectué par certains ostéopathes. L'ostéopathe, après avoir fait un gros bilan (dépendant de chaque patient) manipule, donne des conseils au patient, et bien souvent, les patients se sentent mieux après les séances. La diminution de la douleur peut se faire en plusieurs heures, mais bien souvent les résultats sont plutôt rapides.

Tu peux aller regarder quelques vidéos sur l'ostéopathie sur l'Instagram d'un de nos confrères : @monsieurclavicule.

Conclusion

Nous avons donc des points communs, et aussi des techniques différentes. Ce sont donc deux pratiques totalement complémentaires : l’une peut suivre l’autre, et inversement. Personnellement, nous aimons bien que nos patients voient un ostéopathe au début (pour diminuer assez rapidement la douleur et passer sur une rééducation plus intensive et moins dépendante de la douleur) et à la fin de la rééducation ! Mais ce n’est que notre avis personnel.

Pourquoi diviser quand on peut fédérer au service d’une personne, le patient ?

Et toi, qu'en penses-tu ?

Vas-tu chez le kiné, ou chez l'ostéo ? Ou bien chez les deux !

crossmenu